Des plantes « dépolluantes » qu’est-ce que c’est ?

Les plantes dépolluantes sont très efficaces pour purifier l’air et sont de plus en plus utilisées comme des plantes d’intérieur. Des études ont été entreprises par la NASA et poursuivies par le projet Phyt’air, en vue d’évoquer le pouvoir et l’efficacité de ces plantes ainsi que leur fonctionnement. Un tour d’horizon permettant de comprendre ce qu’est réellement une plante dépolluante.

Réflexions faites aboutissant à l’utilité des plantes dépolluantes

Ce sont les travaux de la NASA qui ont introduit la notion de bioépuration de l’air par les plantes, dans le cadre des programmes spatiaux. À cette époque, grâce à leur métabolisme, les plantes dépolluantes ont été susceptibles de réduire la quantité des polluants existants dans l’air, que ce soit à l’intérieur des habitacles ou celui des bâtiments. L’étude a été reprise par le projet Phyt’air, lancé par l’ADME en vue de fiabiliser les résultats obtenus. De nos jours, les plantes dépolluantes constituent des éléments clés ayant une forte capacité de purifier l’air dans une maison et d’assainir celle-ci. En absorbant les substances chimiques non visibles, et pourtant toxiques et en chargeant l’air, les plantes dépolluantes permettent de maintenir une bonne santé.

Fonctionnement des plantes dépolluantes

Afin de produire de l’oxygène, nous avons besoin de végétaux. En principe, les plantes dépolluantes purifient notre environnement. En achevant ainsi un échange gazeux, ces plantes agissent sur l’air que nous respirons. Par le biais de leurs feuilles, via leurs racines ou les stomates, les plantes dépolluantes interceptent les composants chimiques présents. Elles dégradent les polluants, les transforment et engendrent de la matière organique. Par la suite, en vue d’améliorer la qualité de l’air et la quantité d’oxygène, les plantes dépolluantes augmentent le taux d’humidité environnante et émettent du CO2. Par ailleurs, les plantes dépolluantes diffèrent selon les polluants présents. Certaines sont donc plus efficaces que d’autres, et c’est la raison pour laquelle il est conseillé de les choisir en fonction du type de pollution.

Quelques plantes d’intérieur dépolluantes

Certaines plantes dépolluantes sont très efficaces pour l’intérieur. C’est par exemple le cas du ficus qui trouve sa place dans un salon, et qui aime la lumière. Cette plante absorbe les composants organiques volatiles et élimine l’ammoniac. Il y a également le chlorophytum qui dépollue le xylène, le monoxyde de carbone, le toluène ou le formaldéhyde, et qui peut être placé à n’importe quel endroit de la maison. Celui-ci ne demande en effet que peu d’éclairage. Pour les pièces lumineuses, il est plus recommandé de choisir le lierre pour son pouvoir d’absorption de l’ammoniac, benzènes et xylènes. Pour les endroits dédiés aux produits ménagers, c’est plus judicieux d’opter pour les anthuriums. En effet, ils aiment les atmosphères chaudes et sont les plus à même pour absorber l’humidité.

 

Quelles plantes vertes choisir pour égayer une maison l’hiver ?
Pourquoi avoir des plantes vertes et des fleurs chez soi ?